Parution du livre : « Le Maroc stratégique » et conférence à l’IMA (19/12/2013)

maroclivreminiature

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution aux éditions Descartes d’un ouvrage sur le Maroc dont je suis l’un des coauteurs. Cet ouvrage collectif publié sous les bons auspices de l’AMIE Center (Association Marocaine pour l’Intelligence Economique) croise les regards d’une dizaine d’experts venus de tous horizons, afin de mieux comprendre le positionnement géostratégique et les enjeux économiques, institutionnels et sociaux actuels et futurs pour ce Royaume situé à l’Occident du monde arabe (le Maroc s’écrit Maghreb en arabe, ce qui signifie littéralement l’Occident).

J’aurai l’occasion de revenir sur cet ouvrage et d’en faire une recension plus approfondie par la suite. A ce propos je vous convie également à la conférence organisée à l’occasion de la sortie de l’ouvrage par l’Institut du Monde Arabe, ce jeudi 19 décembre.

Salle du haut conseil – 18h30

LE MAROC, REGARDS CROISÉS SUR UN ROYAUME EN TRANSFORMATION

  • Imprimer pdf Envoyer à un ami add this


Le futur TVG marocain © D.R.

Le Maroc a manifesté une résilience spécifique aux mouvements du « Printemps arabe », confirmant, par sa réforme constitutionnelle de juillet 2011, sa volonté d’inscrire une dynamique réformatrice dans  une voie démocratique.
À l’occasion de la publication d’un livre faisant le point sur la situation du Royaume et donnant la priorité à l’analyse de sa  stratégie économique, les auteurs de l’ouvrage confronteront leurs travaux aux visions d’autres spécialistes éminents d’une nouvelle  société marocaine sur le point d’émerger et qui constitue à bien des  égards un laboratoire de l’avenir du monde arabe. Ce sont notamment les nouvelles formes de gouvernance compétitive qui seront décrites, ainsi que l’articulation des stratégies privées et publiques, la libéralisation commerciale, la volonté d’insertion régionale et mondiale d’un pays qui bénéficie d’une longue tradition  d’ouverture et d’une position géopolitique stratégique. La question – et l’espoir – peut finalement se résumer ainsi : le Maroc peut-il  devenir le moteur d’une Méditerranée du Sud plus démocratique, équitable et performante ?

Avec :

Abdelmalek Alaoui, président exécutif de l’Association marocaine d’intelligence économique (AMIE CENTER).

Andre Azoulay,  président de la Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures et administrateur du Forum Méditerranéen.

Fathallah Sijilmassi, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée.

Bouchra Rahmouni Benhida dirige l’Institut de recherche en géopolitique et géo-économie (IRGG) à l’École de management de Casablanca (ESCA). Elle est l’auteur de divers ouvrages et articles consacrés aux questions géopolitiques et géo-économiques.

Alexandre Kateb, directeur du cabinet de conseil et d’analyse Compétence-Finance.

Débat animé par : François l’Yvonnet, philosophe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Sur facebook