Le nouveau protectionnisme sonne-t-il la défaite du capitalisme libéral?

“Le débat entre protectionnisme et libéralisme n’est qu’une feuille de vigne pudique posée sur des confrontations politiques et géopolitiques autrement plus féroces, dans le cadre d’une course pour le leadership mondial”. “Laissez faire!”, disaient les chantres du libéralisme au XIXème siècle. En réalité, la seule nation qui pratiquait, à cette époque, un libéralisme directement inspiré… Read More Le nouveau protectionnisme sonne-t-il la défaite du capitalisme libéral?

«L’OPEP a considérablement perdu de sa capacité à influencer les prix mondiaux»

Interview accordée à RT (Russia Today). 18 avr. 2016 Face aux divergences d’objectifs de ses membres et à l’intransigeance de son pilier saoudien, l’OPEP se trouve dans une impasse, estime l’économiste Alexandre Kateb. Alexandre Kateb est chef économiste au sein de Tell Group et enseigne l’économie à l’Institut d’études politiques de Paris. Diplômé de l’Ecole centrale… Read More «L’OPEP a considérablement perdu de sa capacité à influencer les prix mondiaux»

Chine – USA : entre realpolitik et interdépendance

  Depuis le début de l’année 2010, on observe un intérêt marqué des analystes politiques et des journalistes pour la relation bilatérale “Chine – USA”. Cette dernière a connu un certain nombre de tensions récemment avec la colère chinoise contre des ventes d’armes américaines à Taiwan ou encore la visite du Dalaï Lama à Washington.… Read More Chine – USA : entre realpolitik et interdépendance

Sommet du G20 à Pittsburgh : des avancées et des incertitudes

Force est de reconnaître que le sommet du G20 à Pittsburgh a abouti à de réelles avancées sur les deux sujets les plus prioritaires du moment : la gouvernance économique mondiale, dans un contexte de reprise fragile des plus grandes économies de la planète, et la régulation financière, avec un ensemble de règles destinées à… Read More Sommet du G20 à Pittsburgh : des avancées et des incertitudes

La fin de Wal-mart et la revanche du paysan chinois

L’expression “déséquilibres mondiaux”, traduction de “global imbalances” a été forgée par des technocrates du Trésor Américain, du FMI et de la Banque mondiale au début de la décennie 2000. Dans son acception positive, cette expression désigne la combinaison de déficits courants élevés aux Etats-Unis et de surplus monétaires dans les pays émergents. Excès de consommation… Read More La fin de Wal-mart et la revanche du paysan chinois